La chambre des visiteurs

rouen normandie

Intérieur 1900 ; Bridge

Ce tableau représente une scène d’intérieur. Quatre femmes, issues d’un milieu aisé, sont attablées durant une partie de bridge. Afin de dynamiser le tableau et diriger notre regard, l’artiste utilise les contrastes de teintes rouges et vertes. Un jeu de couleurs et de lumière qui vient accompagner le jeu de regard des participantes. Sauriez-vous deviner qui gagne la partie ?

Henri DELEPOUVE

avant 1951

Nous offre des douceurs

Si mon décor vous fait penser à une confiserie, c’est peut-être parce que je suis un sucrier ! Mes marbrures sont obtenues en mélangeant des terres de différentes couleurs dans la pâte, imitant les pierres dures. Malgré mes airs de panier aux anses tressées, je fais partie du service de table et permets aux convives de ravir leurs becs sucrés. Avouez que je suis à croquer !

Repas mystère

Je suis toute mignonne et si petite ! Celui qui m’a fabriquée a su employer des trésors de savoir-faire et d’ingéniosité pour me décorer : une musicienne présente un luth (qin) sur une table basse, prélude au bon repas qui suivra et qui sera agrémenté par le mystérieux contenu que je recèle, bien à l’abri de l’humidité. Alors si vous souhaitez découvrir de quoi il s’agit, votez pour moi…

Bolée d’apparat

Mais que pouvait bien boire Gustave Flaubert dans cette coupe en vermeil ? Café, thé, chocolat, ou encore vin ?

L’écrivain nous le révèle dans une lettre du 25 mars 1853 à Louise Colet, lorsqu’il se rappelle sa jeunesse : « Je buvais du cidre dans une coupe en vermeil. »

Philippe Jean-Baptiste Huguet

1798-1809

RRRrrrr !!!

Couteau, racloir, arme ou pic ? Avec le biface, pas besoin de choisir ! Ce couteau suisse de la préhistoire était utilisé seul ou emmanché, pour la chasse et la transformation de la viande. L’outil idéal pour préparer un bon steak de mammouth !

Terrine en forme de chou

Chou-rprise ! Il ne s’agit pas d’un élément de potager mais bien d’un véritable élément de cuisine. Cet ensemble – la terrine et son présentoir – venait accueillir un mets, tout en décorant la table pendant le repas. Non sans humour, un petit escargot prend place sur le chapeau de la terrine et joue le rôle de poignée.